Art of Change 21

Description

L’association Art of Change 21 réunit l’art et les grands enjeux environnementaux (réchauffement climatique, pollution de l’air, déchets) et agit à échelle internationale.

Depuis sa création à Paris en 2014 dans la perspective de la COP21, Art of Change 21 mise sur le rôle de l’art, de la créativité et de la co-créativité comme accélérateurs de la transition écologique.

L’ambition de l’association est de donner aux artistes un rôle majeur dans la mise en place d’un futur post-carbone, de leur permettre de dessiner et d’influencer ce futur, d’y injecter de l’imagination, du sens, de l’esthétique : des éléments indispensables à toute transition misant sur une nouvelle civilisation plus écologique mais aussi plus créative et solidaire et luttant activement contre toute forme de régression dans un contexte d’effondrement.

L’association rassemble une communauté internationale d’artistes et de citoyens possédant une double ouverture, à l’art et à l’écologie. Ateliers, expositions, actions collectives et participatives, rencontres, production d’oeuvres, accompagnement de projets, création de sites, contenus vidéos et application mobile, les moyens d’action de l’association sont nombreux.

Art of Change 21 accompagne des dizaines d’artistes engagés et développe leur visibilité et leurs synergies avec le champ du développement durable (institutions, grands évènements, scientifiques, entrepreneurs…) et le grand public. Parmi les artistes mondiaux qui collaborent avec l’association : John Gerrard, Minerva Cuevas, Wen Fang, Romulad Hazoumé…

Misant sur la sensibilité, l’esthétique, le “faire ensemble” et les talents de chacun, Art of Change 21 touche et mobilise autrement la jeunesse et les citoyens, par une forte dimension visuelle et des pratiques créatives. L’objectif est d’éveiller les consciences et de transformer chaque individu en acteur du changement par la créativité.

Art of Change 21 a créé un format d'événement unique au monde, “Le Conclave”, il s’agit d’une rencontre internationale co-créative et multi-acteurs, rassemblant artistes engagés, entrepreneurs eco-socio-innovants et jeunes activistes. Le premier Conclave s’est déroulé en 2014 à la Gaité Lyrique à Paris, et a donné naissance au projets Maskbook et caire Game. Un second a eu lieu en 2017 au Grand Palais. et a donné naissance au projet Climate Being, en cours de lancement par l’association. Un troisième Conclave sera organisé en 2020 à Paris.

Maskbook est le projet phare de l’association. À la fois oeuvre d’art collective mondiale et action engagée contre le pollution de l’air et le réchauffement climatique, il rassemble depuis son lancement pour la COP21 en 2015 des milliers de contributeurs-créateurs autour d’un symbole fort, le masque anti-pollution. Il s’organise autour d’ateliers basés sur l’art et  l’upcycling, des expositions, à échelle internationale (Chine, Ghana, Equateur, Inde, Kenya, Belgique, Corée du Sud, Ecosse…) Sa galerie de portraits masqués en ligne est proposée en français, anglais et chinois. Masktrotter, nouveau volet inclusif et nomade de Maskbook, est actuellement en cours de développement.

Autre projet de l’association, Caire Game, permet à chacun de réduire ses émissions de CO2 via des actions ponctuelles. Le site cairegame.org est proposé en trois langues, français, anglais et arabe.

Art of Change 21 organise également des actions fortes lors des Conférences Climat (COP Climat) avec des programmes unissant art, écologie et innovation. Du Grand Palais pour la COP21 au Riad de l’artiste Hassan Hajjaj au Maroc pour la COP22 en passant par le Musée Slaskie de Katowice pour la COP24 en Pologne, l’association crée des événements d’envergure avec des acteurs locaux et célèbre une approche à la fois artistique et innovante de la question climatique.

L’association a pour volonté dans les prochaines années d’accompagner encore davantage la communauté des artistes engagés en faveur de l’écologie. Elle souhaite également développer ses actions de plaidoyer pour la place de l’art et l’expression créative dans les SDG et la société. Enfin, l’association a pour ambition devenir la vitrine et le relais de la grande dynamique en faveur de l’environnement qui se met actuellement en place non seulement au sein des  arts plastiques, mais aussi dans le cinéma, la littérature et le spectacle vivant.

Art of Change 21 est une association à but non lucratif (loi 1901), fondée à Paris par Alice Audouin, pionnière du lien entre art et développement durable.



Art of Change 21 comprend une équipe internationale basée à Paris, avec de nombreux correspondants à l’international, et a pour parrains l’artiste Olafur Eliasson et l’entrepreneur social Tristan Lecomte.

Elle a pour partenaire principal la Fondation Schneider Electric et pour partenaire institutionnel l’ONU Environnement.

Maskbook agit via des ateliers collectifs, organisés en collaboration avec des partenaires locaux culturels et de l’upcycling : Chine, Inde, Equateur, Pologne, Corée du Sud, Ghana, Ecosse, Maroc...

Maskbook se développe également au travers d’”ateliers affiliés”, c’est-à-dire organisés par des ambassadeurs Maskbook dans le monde, qui suivent la charte et les tutoriels Maskbook, comme à New York, en Guadeloupe ou encore à l’écovillage Ängsbacka en Suède à l’occasion de la Journée Européenne des Communautés Durables.

Depuis 2017, Maskbook s’est enrichi d’un nouveau volet, Masktrotter. Contraction de Maskbook et de globetrotter. Un Masktrotter est un nomade (voyageur, touriste, journaliste…) qui souhaite donner un sens artistique, écologique et solidaire à son déplacement et séjour à l’étranger. Son action consiste créer en one-to-one avec les populations locales des masques, de les photographier, et de recueillir leurs témoignages autour de la santé, du réchauffement climatique et de la pollution de l’air. Version nomade et inclusive de Maskbook, Masktrotter donne ainsi une voix aux habitants du monde entier.



Maskbook s’appuie sur un réseau mondial de partenaires dans le domaine de l’environnement, la science, de l’éducation, de l’art.



Soutenu depuis 2016 par l’ONU Environnement (Programme des Nations Unies pour l’Environnement) et depuis 2015 par la Fondation Schneider Electric, Maskbook a été labellisé COP21 et COP22 et est parrainé par le Ministère français de la Culture. En 2017, Maskbook a été labellisé #Art4Climate par Julie’s Bicycle et par l’UNFCCC.     

Actions menées

L’ambition de l’association est de donner aux artistes un rôle majeur dans la mise en place d’un futur post-carbone, de leur permettre de dessiner et d’influencer ce futur, d’y injecter de l’imagination, du sens, de l’esthétique : des éléments indispensables à toute transition misant sur une nouvelle civilisation plus écologique mais aussi plus créative et solidaire et luttant activement contre toute forme de régression dans un contexte d’effondrement.